Quoi faire en cas de varicelle?

varicelle, zona, VZV, virus, vésicules, démangeaisons, démangeaison, prurit
Si tu souhaites savoir quoi faire pour soigner la varicelle de ton enfant

Dans cet épisode je t’explique ce qu’est la varicelle, comment limiter sa transmission, pourquoi éviter le grattage, les erreurs à ne pas commettre pour traiter la fièvre, quels soins locaux réaliser, quand consulter et comment la traiter naturellement à l’aide des huiles essentielles et de l’homéopathie.

TRANSCRIPTION DU PODCAST

Qu’est ce que la varicelle?

La varicelle est due à une infection par un virus,  le “virus varicelle-zona”  ou VZV

C’est la maladie infantile la plus fréquente.

Elle se manifeste après 2 à 3 semaines de présence à l’état latent (= sans manifestation)

Il y a d’abord apparition de tâches rouges, sur la nuque puis sur le thorax, le ventre, le dos.

Elle peut arriver à couvrir progressivement tout le corps (même le cuir chevelu, le visage et les muqueuses).

Ces petites tâches rouges appelées macules évoluent rapidement en petites vésicules qui sont remplies d’un liquide clair et qui vont être très prurigineuses (cela veut dire qu’elles vont démanger beaucoup).

Celles ci vont s’assécher après quelques heures, et seront donc ensuite présentes sous forme de croûtes qui tomberont en quelques jours sans laisser de cicatrices (si bien sûr on arrive à éviter de se gratter)

Les éruptions vont avoir lieu par poussées successives sur une quinzaine de jours, ce qui veut dire qu’on pourra retrouver simultanément différentes lésions en même temps (à la fois les petites tâches rouges appelées macules, les petites vésicules remplies de liquide clair ressemblant à de petites gouttes d’eau et les croûtes)

Dans cette affection la fièvre est généralement modérée.

Comment éviter la transmission de cette maladie?

Cette maladie est assez contagieuse. Elle va l’être dès 48 heures avant l’éruption des tâches rouges (on ne peut donc pas encore savoir qu’on est infecté) et va se poursuivre jusqu’à complète cicatrisation des lésions.

En pratique pour éviter de transmettre la maladie il conviendra de:

ne pas partager les couverts, les biberons, les sucettes

–  bien couvrir sa bouche avec un mouchoir pour tousser

–  éviter le contact avec d’autres enfants qui ne l’auraient encore pas déclarée.

Il est donc important de poser la question si on va chez quelqu’un de savoir si leur enfant l’a déjà déclaré ou non…

L’éviction de la crèche ou de l’école n’est pas quelque chose d’obligatoire mais c’est quand même fortement recommandé.

–  surtout il faudra éviter le contact avec une femme enceinte car on ferait vraiment courir un grand risque à son bébé!

Eviter le grattage

Il faut absolument éviter le grattage pour deux raisons

  • la première c’est que le grattage peut laisser des cicatrices donc il faut vraiment essayer de se contenir pour ne pas se gratter.  Pour cela il conviendra d’éviter les vêtements qui sont serrés ou bien les vêtements dans lesquels on aura tendance à transpirer (tissus synthétiques, laine qui gratte). Essayer plutôt de porter des habits larges et légers.

 

  • La deuxième c’est que les lésions vont pouvoir se surinfecter par des bactéries (notamment des streptocoques et des staphylocoques). Pour éviter l’aggravation par surinfection il faudra couper les ongles très courts et se laver fréquemment les mains en prenant soin de bien brosser les ongles.

Le traitement de la fièvre en cas de varicelle

Surtout il ne faut jamais utiliser d’aspirine en cas de varicelle.

L’aspirine dans ces cas-là peut-être responsable d’un syndrome appelé Syndrome de Reye potentiellement mortel.

De la même manière on évitera tout ce qui est anti inflammatoire non stéroïdien (tout ce qui est à base d’Ibuprofène: Advil, nurofen, upfen…)

Ceux ci ne sont pas recommandés car ils vont favoriser les surinfections cutanées (abcès sous cutanés, impétigo …)

Le seul et unique traitement qu’il faudra utiliser pour la fièvre sera le paracétamol.

Parallèlement il conviendra de prendre soin de baisser la température de la chambre (plutôt vers les 18-20 degrés), ne pas trop couvrir le malade et également lui proposer régulièrement à boire pour aider à faire baisser la fièvre et le réhydrater.

Les soins locaux

Il conviendra de préférer les douches aux bains.

En effet les bains vont avoir tendance à ramollir les croûtes ce qui retardera leur assèchement et leur chute.

Pour se laver un savon doux suffira (ne pas utiliser de savons antiseptiques)

Se sècher par tamponnement, ne surtout pas frotter pour ne pas arracher les croûtes et risquer d’engendrer des cicatrices.

Eviter les shampoings tant que persisteront des croûtes au niveau du cuir chevelu.

Quelques produits ne sont pas recommandés:

  • l’éosine:  elle assèche, mais son pouvoir antiseptique est vraiment très faible (il ne sert donc pas à grand-chose pour désinfecter les lésions).  D’autre part il y a un risque de photosensibilisation et surtout cela va masquer l’aspect naturel de la lésion,  donc si elle s’aggrave l’éosine masquera cette aggravation et en retardera le diagnostic.
  • le talc: il va avoir un effet occlusif sur les lésions, il va favoriser les surinfections et tout comme l’éosine il va masquer l’évolution des lésions.
  • Pour les mêmes raisons il conviendra de ne pas utiliser: poudre, crème, pommade, gel (qu’ils soient à visée antibiotique; pour calmer les démangeaisons; pour calmer la douleur ou pour une action anesthésiante)

Le seul et unique produit médicamenteux qu’on pourra utiliser au niveau local pour désinfecter sera la chlorhexidine et uniquement la chlorhexidine!

Quand consulter le medecin?

Il conviendra de consulter le médecin dans les cas suivants: nourrissons de moins de 6 mois, femmes enceintes, personnes immunodéprimées ou traitées par cortisone au long cours, affections dermatologiques chroniques, en cas de fièvre élevée, quand on a des troubles de l’équilibre, quand on est confus ou qu’une toux est associée à la varicelle, ou encore quand les vésicules sont gorgées de sang ou de pus.

Préparation à base d’huiles essentielles en cas de varicelle

Formule à base d’huiles essentielles (à partir de 3 ans)

HE de Menthe poivrée                     

Action antivirale, antalgique (= anti douleur), anesthésiante, antidémangeaisons

HE de Ravintsara (ou HE de Mandravasarotra = Saro; encore mieux chez les enfants)

Action antivirale très puissante, stimulante de l’immunité, action antibactérienne pour éviter les surinfections

HE de Lavande vraie

Action cicatrisante, antalgique (antidouleur), calmante, antiseptique

Mettre la même quantité de chacune de ces 3 huiles essentielles dans un petit flacon en verre ambré (par exemple 10 gouttes de chaque)

Y ajouter de l’huile végétale de Millepertuis 

Action calmante, apaisante, aide la peau à se réparer, à se régénérer.

Fait juste bien attention à ne surtout jamais l’appliquer avant une exposition au soleil (mer ou montagne) car elle est photosensibilisante (elle pourrait donc entraîner des brûlures).

(30 gouttes si tu as utilisé 10 gouttes de chaque huile essentielle).

Si tu ne veux pas compter il te suffit d’ajouter approximativement le même volume d’huile végétale que le volume pris dans le flacon par les huiles essentielles (pour ainsi réaliser une dilution à 50%).

Secouer le flacon du mélange: c’est prêt!

Appliquer quelques gouttes de ce mélange directement sur les différentes zones atteintes 6 à 8 fois par jour pendant 7 jours environ.

Evite de masser ou de frotter, réalise une simple application.

Cela permettra d’avoir une action désinfectante, calmante, cicatrisante, anti douleur et anti démangeaisons.

Ce mélange se suffit à lui tout seul, c’est un « tout en un » comme on vient de le voir.

Si on choisit de l’utiliser, il conviendra de n’appliquer que lui: ne pas le mélanger à d’autres choses comme par exemple la chlorhexidine vu précédemment (c’était juste pour conseiller ceux qui utilisent les médicaments)

Traitement homéopathique en cas de varicelle

Au stade des vésicules:

Rhus toxicodendron en 9CH: 5 granules trois fois par jour

ça te permettra de lutter contre les démangeaisons

Au stade des croûtes:

Mezereum 5CH et Antimonium tartaricum 9CH: 5 granules de chaque, trois fois par jour.

J’espère que ce podcast t’a plu et te serra d’une grande utilité si ton enfant à une varicelle. N’hésite pas à écrire un commentaire, à partager à d’autres et à t’abonner à ma chaine You Tube pour être sûr(e) de ne manquer aucun futur podcast.

A très vite

 

2 Comments

1 Trackback / Pingback

  1. La varicelle – Cinéole

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*